Michel Rapha au conservatoire de Bobigny : 40 ans de carrière et toujours en haut de l’affiche !

« Ô temps ! Suspends ton vol, et vous, heures propices ! Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours ! » Ces vers de Lamartine tiré de son poème Le Lac publié en 1820 dans ses Méditations poétiques doivent aujourd’hui résonner dans la tête de ce virtuose de la musique congolaise, Michel Rapha. L’artiste aux multiples talents a célébré les 22 et 23 octobre 2021, ses 40 ans de carrière sur scène grâce à l’association Kabou de Mme Daria Amour et le conservatoire Jean Wiener de Bobigny en région parisienne. Et le moins que l’on puisse dire est que le poids des années ne semble avoir aucune prise sur le fondateur du mythique Ballet théâtre Lemba.

Joyeux anniversaire et chapeau l'artiste ! C'est devant un public, certes plus très jeune mais plus fan que jamais, que Michel Rapha a fêté ses 40 ans de carrière musicale au conservatoire de Bobygni où il a offert à ses fans deux heures de grand show accompagné de plusieurs artistes : Jackson Babingui, le Groupe Elima de Me Nono, Dr Makoko, le conteur Gabriel Kinsa, Abel Dibassa, Shama, Cœurs gentils théâtre et danse …

Et ces derniers le lui ont bien rendu, entonnant dès son arrivée quelques refrains de ses chansons.

Dans une ambiance joyeuse, entre émotion et sincérité, le célébrissime artiste congolais a séduit le conservatoire de Bobygni dès son entrée en scène avec ses chansons et contes.

A un public ravi et conquis d'avance le chanteur de « Loubambou » autrement dit « Mémoire » s'est offert une très belle soirée pour le plus grand bonheur de ses fans.

L’association Kabou de Mme Daria Amour a remis avec joie le trophée « Kabou Awards » à Michel Rapha, une distinction que l’association qui a pignon sur rue en France et au Congo attribue à ceux qui ont fait la pluie et le beau temps de la culture congolaise.

Michel Rapha a été également fait Ambassadeur du Raphia par l’association Ensemble c’est possible, association qui œuvre dans les Plateaux batékés parce que sur scène, et à travers le monde, Michel Rapha représente valablement cette partie du Congo où est tissé le raphia, une fibre textile très solide, utilisée pour fabriquer le tissu très emblématique de la royauté et de la noblesse au Kongo et au Loango.

On rappelle que Michel Rapha, de son vrai nom Louzala, est né au Congo Brazzaville. Arrivé en France à l’aube de l’année 1971 pour parfaire une formation, il fonde sous son inspiration, et de concert avec Prosper Nkouri, Pierre Mata et bien d’autres, le 18 juin 1974 à Paris en France, le célèbre ballet Lemba en vue de promouvoir, de représenter et de revaloriser le patrimoine culturel congolais et africain à travers le monde.

Michel Rapha et le Ballet théâtre Lemba toujours présents dans le monde musical continuent de propager sur l’échiquier du marché international des animations à la hauteur de leurs talents singuliers qui forcent le respect et l’admiration de tous.

A la fois traditionnel, spirituel, moraliste et humaniste, le musicien congolais Michel Rapha aux talents multiples ne cesse de nous montrer sa véritable mission d’être et de vie. Celle de donner aux autres le goût, l’envie, le plaisir d’aimer notre culture, nos us et coutumes. Et de véhiculer un message incandescent d’amour, d’unité, de sagesse, de tolérance, de générosité, de solidarité, de partage, de fraternité… bref ces valeurs conviviales traditionnelles qui fondent notre société. Ces principes qu’il fait passer par le truchement de son art de chanter, de danser… avec joie, amour et bonheur.

Jean-Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner