L’artiste slameuse Mariusca représente le Congo-Brazzaville au nouveau Sommet Afrique-France à Montpellier

L’artiste slameuse, auteure, compositrice, comédienne, écrivaine, Mariusca représentera le Congo-Brazzaville au nouveau Sommet Afrique-France ce vendredi 8 octobre 2021 à Montpellier. Un événement inédit pensé comme une rencontre directe avec la jeunesse africaine, pour envisager de nouvelles relations.

«Etre l’artiste slameuse qui représente le 242, le Congo au Sommet Afrique-France est à la fois une grande fierté et une grosse responsabilité », a écrit la jeune artiste congolaise sur son compte Twitter.

Cet événement international inédit était initialement prévu à Bordeaux, mais c’est le Président français, Emmanuel Macron lui-même qui aurait préféré la ville de Montpellier.

Organisé par le ministère des Affaires étrangères et le Ministère de l’Europe, le sommet Afrique-France a été pensé comme une rencontre directe entre Emmanuel Macron et les véritables acteurs du changement sur le continent africain, c’est-à-dire les jeunes.

En effet, pour la première fois, aucun chef d’Etat ne sera reçu lors de ce sommet. Un choix qu’Emmanuel Macron avait justifié dans un entretien accordé à l'hebdo Jeune Afrique.

Seront présent près de 3000 entrepreneurs, scientifiques, intellectuels, chercheurs, artistes, sportifs, créateurs, influenceurs, etc. Les participants africains seront au nombre de 1000 à 1200, qu'ils viennent du continent ou qu'ils soient de la diaspora africaine ici en France.

Le but : imaginer ensemble de nouvelles relations entre le continent africain et la France, et poser les bases de ce nouveau partenariat.

Emmanuel Macron poursuit donc le dialogue entamé il y a quatre ans, lors de son célèbre discours devant les étudiants de l’université de Ouagadougou au Burkina Faso.

Il échangera avec les citoyens sur la manière de nouer des nouveaux réseaux, de concevoir des projets communs autour de cinq grandes thématiques : l’engagement citoyen, l’entreprenariat et l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, la culture et le sport.

Jean-Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner