Prix découvertes RFI 2020 : deux artistes congolais Nix Ozay et Young Ace Wayé parmi les 10 finalistes

Deux artistes congolais de Brazzaville, Nix Ozay et Young Ace Wayé figurent parmi les 10 finalistes du prestigieux Prix découvertes RFI pour l’année 2020, selon un communiqué de la radio française très écoutée au Congo et en Afrique.

‘‘Le comité d’écoute du Prix Découvertes RFI a sélectionné les 10 finalistes de l’édition 2020. Ils seront soumis au vote d’un jury composé d’artistes et de professionnels, mais également à celui du public qui peut voter dès aujourd’hui, et jusqu’au 3 décembre à 23h59 sur Prixdecouvertes.com’’, annonce RFI.

Les 10 finalistes sont : Ami Yerewolo (Mali), D6BEL (Tchad), Jside B (Sénégal), Mamy Cruz (Sénégal), Manamba Kanté (Guinée Conakry), Mike Kayihura (Rwanda), Moonaya (Sénégal), Nix Ozay (Congo- Brazaville), Shan’L (Gabon) et Young Ace Wayé (Congo-Brazzaville).

Le lauréat 2020 sera désigné le 10 décembre prochain après le vote d’un jury professionnel, présidé par l'artiste ivoirien Didi B et composé d’Alban Corbier Labasse (Institut français), Juliette Fievet (RFI-France 24), Éric Françaix (RFI), Aline Gélène (Sacem), Huguette Malamba (OIF), Amobé Mévégué (France 24), Ben Oldfield (label The Orchard/Sony music), Valérie Passelègue (RFI) et Claudy Siar (RFI).

Depuis 1981, le Prix Découvertes RFI met en avant les nouveaux talents musicaux du continent africain.

Au cours des années, ce Prix a contribué au lancement de nombreux artistes qui ont depuis conquis un public international : Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire), Amadou et Mariam (Mali), Rokia Traoré (Mali), Didier Awadi (Sénégal), Soul Bang’s (Guinée).

L’édition 2019 du Prix Découvertes RFI a été remportée par Céline Banza, la chanteuse congolaise.

RFI et ses partenaires sont des acteurs engagés auprès du lauréat, ils lui offrent un soutien professionnel et une exposition médiatique.

Le lauréat bénéficiera d’un prix doté de 10 000 euros, d’une tournée en Afrique et d’un concert à Paris (sous réserve de l’évolution de la crise sanitaire).

Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner