Nganga Edo : un hommage national sobre et vibrant au palais des congrès

Ce mercredi 22 juillet 2020 à 10h, un hommage populaire est prévu pour les adieux de la Nation à la star de la rumba congolaise, Nganga Edo, sociétaire des Bantous de la Capitale, décédé le dimanche 7 juin 2020 à l’âge de 87 ans. La cérémonie aura lieu au palais des congrès de Brazzaville. Un format beaucoup plus accessible au grand public.

L'hommage national à Nganga Edo aura lieu au palais des congrès, en présence d'un groupe de personnalités spécifiques, constitué de proches de l'artiste, d'hommes politiques et de sommités diverses du monde artistique...

L'hommage national s'inscrit dans un cadre très protocolaire, très millimétré, la pandémie du coronavirus oblige.

Edouard Nganga (Edo), né le 27 octobre 1933 à Léopoldville (alors Congo-Belge), est l’un des membres fondateurs de l’orchestre les Bantous de la Capitale (les hommes de la capitale).

Chanteur ténor, compositeur, il s’illustra également au sein du Negro Jazz, de l’OK Jazz de Franco à Kinshasa, et contribua à valoriser la scène brazzavilloise des années 1950/1970. Il est une des grandes figures de la musique congolaise. Il était le chanteur de la musique congolaise le plus âgé, laissant derrière lui le chanteur Jeannot Bobenga et le guitariste-bassiste Mwango Armando Brazzos, 85 ans.

Ganga Edo habitait à Mfilou dans le 7ème arrondissement de Brazzaville, où il était chef d’un quartier qui porte le nom de ” Mpiéré Mpiéré”.

Le 15 août 2019, il était au boulevard Alfred Raoul à Brazzaville, pour être décoré au grade de commandeur dans l’Ordre du mérite congolais par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso, à l’occasion de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Congo.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner