Watch the video

Mort d’Aurlus Mabélé : des obsèques intimes, l'hommage attendra

Aurlus Mabélé, ce grand défenseur de la musique congolaise des années 90, en Europe, aux Antilles et en Afrique de l'Ouest, qui s’est éteint jeudi 19 mars à l'hôpital Simone Veil d'Eaubonne a été inhumé dans la stricte intimité en région parisienne, contexte de pandémie de coronavirus oblige.

Né en 1953 à Brazzaville Aurlus Mabélé est bien Aurélien Miatsonama pour l’état civil. C’est dans le quartier cosmopolite de Poto-Poto qu’il passe son enfance.

En 1974, ensemble avec ses pairs tels Jean Baron, Pedro Wapechkado et Mav Cacharel, il fonde le groupe Ndimbola Lokolé.

En plus de 26 ans de carrière, Aurélien Miatsonama alias “Aurlus Mabélé”, aura vendu plus de 10 millions d’albums dans le monde et il aura contribué à faire connaître le soukous hors des limites du continent africain.

Aurlus Mabélé s’est éteint, ses innombrables œuvres aussi sublimes les unes que les autres continueront de chanter son éternité.

Adieu l’artiste !

Cliquer sur la photo pour lire la vidéo.

Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner