Thierry Moungalla rend hommage à Aurlus Mabélé et Manu Dibango fauchés par le coronavirus en France

Le ministre congolais de la Communication, Thierry Moungalla, grand fan de la musique africaine depuis l’adolescence, a rendu un vibrant hommage au roi du soukouss, le congolais Aurlus Mabélé et le saxophoniste mondialement connu, le camerounais Manu Dibango, fauchés par le coronavirus en France.

« L’Afrique culturelle et musicale paie un lourd tribut au COVID 19. Elle perd successivement deux monstres sacrés, du soukouss pour Aurlus Mabélé et du jazz mâtiné de nos rythmiques pour le saxophoniste mondialement connu Manu Dibango. Que la terre leur soit infiniment légère », a écrit le porte-parole du gouvernement congolais sur son compte Tweeter.

Le musicien Manu Dibango est décédé ce mardi des suites du Covid-19. Il avait connu la gloire mondiale grâce à « Soul Makossa », initialement sorti à l'occasion de la Coupe d'Afrique des Nations 1972, au Cameroun.

Aurlus Mabélé, ce grand défenseur de la musique congolaise des années 90, en Europe, aux Antilles et en Afrique de l'Ouest, s’est éteint jeudi 19 mars à l'hôpital Simone Veil d'Eaubonne en région parisienne.

Victime d'un AVC dont il trainait de graves séquelles depuis plus de dix ans déjà. Son organisme affaiblit n’a pas résisté aux infections opportunistes, à l’instar du coronavirus qui a été la cause directe de son décès.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner