Antoinette Sassou Nguesso a participé au Congrès mondial contre le cancer à Paris

Antoinette Sassou Nguesso a participé au Congrès mondial contre le cancer à Paris

Pour son engagement dans la lutte contre le cancer au Congo, la première dame du Congo, Mme Antoinette Sassou Nguesso, présidente de la Fondation Congo Assistance, a assisté, lundi 31 octobre dernier, à Paris, aux travaux du Congrès mondial contre le cancer.

Cet événement, organisé par l'Union internationale contre le cancer (UICC) et la Ligue française de la lutte contre le cancer, vise à exposer les efforts déployés par la société civile dans la lutte contre cette maladie et proposer de nouvelles solutions et initiatives afin de relever les défis de prévention et du traitement du cancer.

L'ouverture de ce congrès a été marquée par la présence du président français, François Hollande, de la princesse Lalla Salma, de l'épouse du roi d'Espagne, la reine Letizia, présidente d'honneur de l'association espagnole de lutte contre le cancer et de la princesse Dina Mired de Jordanie.

Plus de 3.500 experts et acteurs de la société civile concernés par la lutte contre le cancer se sont réunis pour cet événement. Les différents intervenants lors de cette première journée ont souligné l'impératif d'encourager les chercheurs pour le développement des traitements et d'adopter de nouvelles approches qui touchent l'ensemble de la société, en particulier les femmes.

Ce sommet avait pour but de faire entendre la voix des institutions et organisations de la société civile à travers des témoignages qui ont mis l'accent sur le coût du traitement de cette maladie et ses répercussions sur les sociétés.

Au Congo, le cancer du col de l’utérus par exemple fait partie des maladies inscrites comme « problème de santé publique », parce qu’il touche 22% des femmes, selon le registre des cancers de Brazzaville. Pour prévenir cette maladie, les autorités sanitaires ont mené récemment une campagne de vaccination à l’endroit de milliers de filles âgées de 9 à 13 ans. Au moins 7 000 doses de vaccins ont été administrées aux enfants.

Le Congo a validé en mai 2013, son plan stratégique national de lutte contre le cancer pour la période 2013-2017, un plan qui décrit les grandes lignes de lutte contre cette maladie, notamment la prévention ; le diagnostic ; le traitement, les soins palliatifs, la sensibilisation de la population et la formation des agents de santé.

Germaine Mapanga