Congo – Partis d'opposition : Claudine Munari égérie-plus de la Fédération FROCAD-IDC-CJ3M

Congo – Partis d'opposition : Claudine Munari égérie-plus de la Fédération FROCAD-IDC-CJ3M

Les plate-formes FROCAD–IDC–CJ3M ont tenu du 13 au 16 décembre à Brazzaville, une convention à l'issue de laquelle elles ont mis en place une fédération.

Trois jours de convention pour mettre en ordre de marche une opposition disparate, voilà ce à quoi se sont employés les plate-formes FROCAD–IDC– CJ3M.

Elles ont mutualisé pour une fédération que Claudine Munari a désormais la charge de conduire.

Les organes techniques de cette fédération sont composés de neuf pôles structurés en trois départements chacun, dont les responsables sont désignés par leurs groupements politiques.

Le pôle politique est animé par Michel Mampouya, le pôle de relations avec l’extérieur échoit à Albert Yembé Kibamba, le pôle communication est animé par Charles Zacharie Bowao, le pôle Droits et devoir civique a été confié à Guy Romain Kinfoussia, le pôle économique revient à Clément Miérassa.

Ses leaders ne s'en cachent pas, « l'objet de cette fédération s'est de contribuer à remettre le pays sur les rails. »

À la clôture des travaux de ladite convention, Claudine Munari a relevé « que les dirigeants des plate-formes FROCAD-IDC et CJ3M ont fait acte de courage parce que s'unir à l'autre et réaliser des objectifs communs, c'est reconnaître la difficulté de réussir seul. Cet acte de courage est un acte d'humilité on ne peu plus vertueux. »

Claudine Munari a en outre poursuivit que « cette unité des forces de l'opposition du Congo était une nécessite impérieuse ». « Les circonstances l'édictaient, le sens de la responsabilité l'imposait car le Congo a besoin d'une classe politique forte, courageuse et déterminée ».

Bertrand BOUKAKA