COP21 : Donald Trump menace de pulvériser l’accord de Paris

COP21 : Donald Trump menace de pulvériser l’accord de Paris

Vraie hésitation ou désir de faire durer le suspense ? Le président américain, Donald Trump a remis à plus tard l’annonce de sa décision quant au maintien ou non des USA dans l’accord de Paris sur le climat, alors que plusieurs médias américains affirmaient mercredi matin qu’il était sur le point d’en sortir.

Le successeur de Barack Obama ne s’exprimera finalement à ce sujet que « dans les prochains jours », a-t-il indiqué, comme d’habitude, dans un tweet.

Selon des sources concordantes, le numéro un américain serait décidé à quitter le pacte conclu à l’issue de la COP21. Il hésiterait sur les moyens d’acter cette rupture.

Deux possibilités s’offrent alors à Trump. La première, celle de dénoncer l’accord, pourrait prendre plusieurs années. La seconde, qui consisterait à quitter la Convention-cadre des Nations unies sur le climat, l’organisme qui gère les COP, serait plus rapide.

Dans un cas comme dans l’autre, l’abandon de cet accord historique par le deuxième émetteur de gaz à effet de serre au monde après la Chine, 18 mois à peine après sa signature, aurait un effet dévastateur. C’est pourquoi une partie de l’administration Trump, mais aussi de nombreux acteurs du monde des affaires, tentent de convaincre le président Trump de rester partie prenante.

Un défi ambitieux, Trump ayant systématiquement pourfendu le texte pendant sa campagne. Une solution intermédiaire pourrait être de rester, tout en procédant au réexamen des objectifs américains de diminution d’au moins 26% des émissions de gaz à effet de serre en 2025 par rapport à 2005.

Fixés par l’ex président américain Barack Obama, ils sont jugés trop contraignants par son successeur.

Attendons le prochain tweet.

Jean-Jacques Jarele SIKA