RDC – Opposition : La guerre de succession crée une structure à deux têtes

RDC – Opposition : La guerre de succession crée une structure à deux têtes

Alors que l'on attendait un consensus dans la désignation du successeur d'Étienne Tshisekedi à la tête du Rassemblement, les différentes composantes de la plate-forme de l'opposition n'ont pu s'accorder. Désormais, c'est une sorte d'Ettin, monstre à deux têtes qu'ils offrent aux congolais.

Après la désignation par le Rassemblement de nouveaux leaders, avec Felix Tshisekedi comme président de cette coalition et Pierre Lumbi à la tête du conseil des Sages, les autres partis membres n'ont pas tardé à manifester leur mécontent. Ils ont également procédé de leur coté à une autre nomination.

Felix Tshisekedi, succession de ''droit''

Joseph Olenghankoy a été désigné président du Conseil des sages vendredi après-midi au siège de son parti le Fonus, quelques heures à peine après le choix de Pierre Lumbi au même poste et celui de Felix Thsisekedi à la présidence du Rassemblement.

Joseph Olenghakoy succession de ''fait''

Aujourd'hui, deux légitimités s'opposent dans une opposition en passe d'éclater, si elle ne l'est pas déjà.

Dans cette guerre des ego, l’appât du gain serait la principale motivation et beaucoup y voient la main du pouvoir, à moins que l'opposition ne fasse elle-même le jeu du pouvoir.

Quoi qu'il en soit, cette scission au sein de l'opposition offre du pain béni pour Joseph Kabila.

À défaut d'avoir divisé pour régner, la division de l'opposition conforte son règne et dorénavant, toutes les hypothèses sont envisageables.

Bertrand BOUKAKA