Afrique du Sud : les députés d’un parti d’opposition ont échangé des coups avec des agents de sécurité

Afrique du Sud : les députés d’un parti d’opposition ont échangé des coups avec des agents de sécurité

Les députés d’un parti d’opposition ont échangé des coups avec des agents de sécurité qui les expulsaient jeudi du Parlement, à l’occasion du discours annuel à la nation du président Jacob Zuma.

Membres des Combattants pour la liberté économique (EFF), un parti de la gauche radicale, les députés ont perturbé pendant plus d’une heure le discours de Jacob Zuma, estimant que le président n’était pas légitime pour s’exprimer.

«En face de nous est assis un homme incorrigible pourri jusqu’à la moelle », a lancé Julius Malema, le leader des EFF, pointant Jacob Zuma.

« Vous êtes un délinquant constitutionnel », a ajouté Mbuyiseni Ndlozi, un autre député EFF, en allusion aux travaux de modernisation dans la résidence privée du président, qui ont été payés par le Trésor public.

En mars dernier, cette affaire a valu à Jacob Zuma d’être reconnu coupable de violation de la Constitution.

Germaine Mapanga