RDC : Le dialogue national au point mort

RDC : Le dialogue national au point mort

Le dialogue national congolais est au point mort et toujours boycotté par deux des principales forces de l’opposition. En cause : la séquence des élections à venir.

L’opposition représentée au dialogue veut que la priorité soit donnée à la présidentielle comme le prévoit la résolution 22-77.

Elle a décidé de suspendre sa participation lundi dernier.

La majorité, elle, souhaite les élections locales d’abord. Un scrutin jamais organisé dans le pays pour renforcer la décentralisation.

Aller dans le sens de la résolution 22-77 et favoriser la présidentielle, ce serait contraire à la logique institutionnelle de l'Etat, a indiqué son porte-parole lors d’une conférence de presse lundi après-midi, estimant que la démocratie se construisait du haut vers le bas.

E. KISSINGER