COP 22 : Le Congo félicite le ROSCEVAC pour son leadership en Afrique centrale

COP 22 : Le Congo félicite le ROSCEVAC pour son leadership en Afrique centrale

Le ministre d’Etat congolais, en charge de l’agriculture et de l’élevage, Henri Djombo, a félicité Nicaise Moulombi, président du Réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique centrale (ROSCEVAC), pour son leadership au sein de l’espace de la Communauté des Etats Économiques de l’Afrique centrale (CEEAC).

Les félicitations des officiels congolais ont eu lieu lors d’une audience de près d’une heure dans la salle émirienne de la zone bleue du site de la COP22, à Marrakech.

Au centre de l’entretien, le président du ROSCEVAC, a également en félicité le ministre d’Etat congolais pour son maintien au gouvernement, qui, « témoigne de la confiance que le président, Denis Sassou Nguesso lui accorde ».

Nicaise Moulombi a saisi cette occasion pour faire la restitution du Side – Event qu’il a organisé le jeudi 10 novembre dernier avec l’ensemble des acteurs de la société civile membres du ROSCEVAC.

Nicaise Moulombi de la société civile gabonaise, a également remercié le président de la République du Congo, Denis Sassou Nguesso via le Ministre d’Etat, Henri Djombo pour les facilitations auprès de la Banque africaine de développement (BAD) dans le financement obtenu auprès de cette institution.

Pour lui, ce don « n’aurait pas été possible sans le soutien des chefs d’Etat de la sous, qui ne ménagent aucun effort pour accompagner la société civile dans ses initiatives ». Le montant de soutien au ROSCEVAC n’a pas encore été rendu public.

Notons que c’est pour la première fois que la BAD accorde un financement assez important à une organisation de la société civile en Afrique centrale. Pour le cas précis, le financement octroyé par la BAD à l’Observatoire de promotion, de développement durable, de produits et services des industries du Gabon (ODDIG, membre du ROSCEVAC) s’inscrit dans le cadre du « Programme national d’évaluation des sites industriels et des services environnementaux (PESISE) ».

Dans sa réponse, le ministre d’Etat congolais en charge de l’agriculture et de l’élevage a renouvelé ses encouragements au ROSCEVAC, en souhaitant par ailleurs que ce leadership profite à l’ensemble des autres ONG et associations de la sous – région Afrique centrale.

Germaine Mapanga