Congo : Vers un système informatisé pour le commerce du bois

Congo : Vers un système informatisé pour le commerce du bois

De concert avec ses partenaires de l’Union européenne, le Congo a annoncé le lancement, dès l’année 2018, d’un système informatisé pour le commerce du bois vers l’Europe.

Ce nouveau logiciel devrait permettre, à l’horizon 2018, d’insérer toutes les données réelles d’exploitation dans tous les sites du pays, où quelque 32 concessionnaires produisent.

Le Congo a exporté 937.732,40m3 de bois en 2015 contre 1.058.807,37m3 en 2014 et 1.027.665,88 m3 en 2013 selon les données de la direction nationale de la valorisation des produits de la faune.

Le bois congolais est essentiellement exporté vers les pays d’Europe et d’Asie.

Le bois fut la première ressource d’exploitation du pays avant qu’il ne soit supplanté en 1973 par le pétrole. Le secteur forestier est le deuxième pourvoyeur d’emplois au Congo après la fonction publique.

Il jouerait un rôle de plus en plus important dans l’économie congolaise si de nouvelles réformes étaient entreprises et que la quasi-totalité de la production était transformée sur place.

Le secteur forestier mérite encore d’être dynamisé, surtout au moment où le Congo s’est tourné vers le développement d’une économie verte. La forêt ne contribue qu’à hauteur de 5 à 6% au produit intérieur brut (PIB) national, malgré son immense potentiel des biens et services.

La forêt congolaise couvre une superficie de 22 millions d’hectares, soit près de 70% du territoire national. Le pays est aussi reconnu par sa biodiversité et son dense réseau de 17 aires protégées, occupant 13% du territoire.

Germaine Mapanga