Congo – Industrie minière : Renaissance de la production de potasse

Congo – Industrie minière : Renaissance de la production de potasse

Fleuron de l'industrie minière extractive dans les années 70, la production de potasse reprend à nouveau le pas dans des proportions considérables en République du Congo.

Un nouveau gisement de potasse entrera bientôt en production au Congo. Il s'agit du «permis Dougou», situé dans le département du Kouilou. Ses ressources sont évaluées à 1,07 milliard de tonnes pour une production annuelle estimée à 5 millions de tonnes de potasse. 

Réuni le 22 mars dernier en Conseil des ministres, le gouvernement congolais a approuvé l’octroi à la société Sintoukola Potash S.A. d’un permis d’exploitation du site de «Dougou» dont la profondeur du gisement est estimée à 600m.

Sintoukola Potash est la filiale congolaise de la compagnie australienne Elemental Minerals Limited qui avait obtenu en 2009 du gouvernement congolais, un permis de recherches sur les sels de potasse et les sels connexes dans le Nord de la plaine du Kouilou. Elle a bénéficié en 2013 d’un premier permis d’exploitation de ce gisement dans la perspective d’une production de 2 millions de tonnes de potasse par an.

Le site de « Dougou », présente une importante minéralisation de carnallite et de sylvinite mises en évidence. L’exploitation du site du «permis Dougou » mobilisera un investissement prévisionnel de 4 milliards de dollars américains, soit environ plus de 2000 milliards de francs CFA sur une période de 20 ans.

La production du site du permis «Dougou», une fois réalisée, hissera le Congo au  rang de premier producteur africain de potasse, avec un volume de production estimé à 6% du marché mondial, à en croire le porte parole du gouvernement congolais, Thierry Moungalla.

Bertrand BOUKAKA