Perspectives économiques 2017 : La Banque mondiale prévoit un rebond des prix du pétrole et des métaux

Perspectives économiques 2017 : La Banque mondiale prévoit un rebond des prix du pétrole et des métaux

La Banque mondiale a estimé, dans un rapport publié le 24 janvier, que les prix des matières premières industrielles comme l’énergie et les métaux devraient connaître un «redressement sensible» en 2017, en raison d’un resserrement de l’offre et de l’augmentation de la demande.

Dans ce rapport intitulé «Les perspectives des marchés de matières premières» (Commodity Markets Outlook), l’institution maintient ses prévisions concernant les prix du pétrole brut pour l’année en cours à 55 dollars le baril, soit un bond de 29 % par rapport à 2016.

Les prévisions pour les prix de l’énergie reposent sur l’hypothèse selon laquelle les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres pays producteurs de pétrole se conformeront en partie à l’accord de limitation de la production après une longue période de production effrénée, selon ce même rapport.

La Banque mondiale revoit à la hausse ses prévisions de croissance des prix des métaux et anticipe une augmentation de 11 % contre les 4 % annoncés dans ses prévisions d’octobre, compte tenu d’un nouveau resserrement de l’offre et de la forte demande de la Chine et des économies avancées.

« Les prix de la plupart des matières premières semblent avoir atteint leur plus bas niveau l’année dernière et sont en bonne voie pour remonter en 2017 », fait remarquer John Baffes, économiste senior et auteur principal du Commodity Markets Outlook, indiquant cependant que «des revirements dans les politiques pourraient toutefois infléchir cette tendance ».

Les prix des produits agricoles dans leur ensemble devraient augmenter de moins de 1 % en 2017. De légères augmentations sont prévues pour les huiles et les produits oléagineux et d’autres matières premières agricoles, mais les prix des céréales devraient diminuer de près de 3 % à la faveur des perspectives plus favorables de l’offre.

Les auteurs du rapport prévoient, d’autre part, une contraction des prix des métaux précieux de 7 % avec l’augmentation des taux d’intérêt de référence et le ralentissement des placements refuges.

Arrielle KAMBISSY / Source Ecofin