Tanzanie  - Transports urbains : l’État investit 290 millions de dollars US dans une flotte de bus de nouvelle génération pour Dar Es Salaam

Tanzanie  - Transports urbains : l’État investit 290 millions de dollars US dans une flotte de bus de nouvelle génération pour Dar Es Salaam

La Tanzanie vient de lancer une nouvelle flotte de bus à Dar Es Salaam. Le but visé par cette initiative est d’imprimer une nouvelle dynamique au secteur des transports publics de la première ville du pays jusque-là monopolisé par les minibus détenus par des opérateurs privés.

En injectant 290 millions de $, obtenus via un prêt auprès de la Banque mondiale, dans plus de 100 bus, l’État tanzanien entend faciliter la vie des 4 millions de personnes qui vivent à Dar Es Salaam.

«Nous voulons faire de Dar Es Salaam une ville moderne» a déclaré le président tanzanien John Magufuli au lancement de cette initiative baptisée Dar es Salaam Rapid Transit System.

Selon Bella Bird, directrice-pays de la Banque mondiale en Tanzanie, «l’impact de ce système de transport augmentera au fur et à mesure que les habitants de la ville s’y habitueront».

Et de relever qu’alors que sa population devrait atteindre 10 millions de personnes en 2030, Dar Es Salaam se doit d’avoir un système de transport pleinement fonctionnel, afin de réduire les embouteillages et améliorer sa productivité et sa compétitivité en tant que hub commercial.

Ce mouvement, dit-elle, sera vital pour la croissance économique à long terme et partant pour l’amélioration de la qualité de vie des citadins.

Ces bus climatisés et adaptés aux personnes à mobilité réduite et aux handicapés, offrent toutes les commodités du transport urbain, pour une ville tournée vers le futur.

Pour sa part, John Magufuli a annoncé que son équipe avait en plan de construire un réseau ferroviaire pour trains de banlieue à locomotive diesel-électrique. Long de 200 km ce réseau ferré reliera Dar Es Salaam à la ville voisine de Morogoro.

Bertrand BOUKAKA