Congo - Diaspora : Le réseau des congolais de l'étranger va contribuer au développement des PME et PMI

Congo - Diaspora : Le réseau des congolais de l'étranger va contribuer au développement des PME et PMI

Le Rice, Réseau international des Congolais de l’étranger peaufine sa stratégie interactive entre l’ONG de la diaspora et les porteurs de projets concernant les PME-PMI.

La création des emplois dans  le secteur privé est l’une des alternatives idéales face au chômage des jeunes. Cela s'inscrit parmi les objectifs statutaires du Rice pour le développement économique et social du Congo.

Pour Christian Kader Keita, secrétaire général du Rice, appuyer l’éclosion des PME-PMI, est un passage obligé pour obtenir le développement inclusif.

Il rappelle qu'une fois les entreprises installées, l’État aura besoin de s’appuyer sur trois acteurs devant jouer pleinement et respectivement leur rôle. Il s’agit, indique-t-il, des gouvernants, des banques et des promoteurs de projets.

Pour l’heure, constate Christian Kader Keita, les PME-PMI au Congo ont de faibles spécialisations, disposent d’une stratégie intuitive. Elles opèrent avec une forte proximité des acteurs dans un réseau global ; leur système d'information interne est peu formalisé et manque de capacité d'innover rapidement pour s'adapter au marché.

Christian Kader Keita, SG du Rice

Depuis juin 2010, le Rice constitue un réseau ni étatique ni gouvernemental, selon ses statuts, qui a pour but de coordonner la diaspora congolaise. Il s’inscrit dans la volonté des Congolais de l’étranger de relever le défi du développement dans leur pays d’origine en travaillant en étroite collaboration avec les structures de l’État congolais, les associations et autres groupements publics ou privés exerçant au profit des populations congolaises.  

La composante ''Congolais de l'étranger'' du ministère des affaires étrangères a désormais l'impérieux devoir de mettre en synergie tous les atouts dont disposent les congolais disséminés à travers le monde et désireux d'apporter leur pierre à la construction du Congo.

Bertrand BOUKAKA