Le terrain de l’Etoile du Congo vendu en catimini, Charlotte LEKOUNDZOU en colère

Qui a vendu en catimini le terrain de l’Etoile du Congo ? A combien ? En qualité de qui ? Et pourquoi ? Sont, entres autres, des interrogations qui, pour la présidente d’honneur et doyenne des sages actifs de ce grand club de football congolais, Emilienne Charlotte Lekoundzou, très remontée, doivent trouver des réponses claires. Elle a donc pris l’engagement cette semaine, de convoquer l’assemblée générale extraordinaire, afin de calmer les ardeurs des « stelliens » de plus en plus confus et inconsolables.

En 1970, la Mairie de Brazzaville a fait don d’un terrain d’entrainement à Etoile du Congo, section handball. L’équipe s’y est entrainée plusieurs années durant, de génération en génération.

Actuellement sur les lieux, une entreprise érige un immeuble dont le deuxième étage abritera un terrain de handball.

Selon la présidente d’honneur de cette formation sportive multidisciplinaire, Emilienne Charlotte Lekoundzou, ce terrain n’est plus une propriété de l’Etoile du Congo.

« Le permis d’occuper et le titre foncier sont établis au nom de la société civile immobilière Monte-Cristo. Donc le terrain n’appartient plus à Etoile du Congo », a déclaré Mme Lekoundzou lors d’un point de presse à Brazzaville.

« Après la tenue de l’Assemblée générale du 19 janvier 2014, nous avons découvert des documents signés par Dominique Dinga et Sylvain Eba qui se passe pour propriétaires », a précisé Emilienne Charlotte Lekoundzou tout en brandissant le document de la parcelle 158 d’une surface de 846, 30 m2 et d’une échelle de 1/200 dont Sylvain Eba serait le propriétaire.

La société civile immobilière Monte-Cristo et Sylvain Eba n’ont pas encore réagi aux attaques de la présidente d’honneur d’Etoile du Congo, Emilienne Charlotte Lekoundzou.

Aurélie ISSIMBA