Fin des JO 2016 : L’Afrique centrale, le mauvais élève

Les pays d’Afrique de l’Ouest avaient décroché zéro médaille à Londres. Cette fois, ils repartent des JO Rio 2016 avec 4 médailles. La grande déception provient plutôt de l’Afrique centrale, avec un zéro pointé.

Cette fois, il n’y a pas eu le taekwondoïste gabonais, Anthony Obame pour sauver l’honneur de la sous-région Afrique centrale.

Comment expliquer que la RD Congo, un pays de 79 millions d’habitants, n’ait eu que 4 représentants aux JO 2016 quand les Comores, avec 700.000 habitants, en ont eu autant à Rio ?

Avec les Jeux africains 2015 au Congo- Brazzaville et ceux de 2019 à Malabo, l’Afrique centrale se dote d’infrastructures de qualité pour progresser dans d’autres disciplines olympiques.

Reste aux autorités locales à investir dans autre chose que le football.

Les Jeux olympiques de Rio ont pris fin dans une ambiance de carnaval à peine douchée par la météo capricieuse, dimanche soir, à l'issue d'une cérémonie de clôture dédiée à « l'art brésilien sous toutes ses formes », et plus particulièrement la musique.

La ville a passé le relais à la capitale du Japon, Tokyo, où s'organiseront les Jeux de 2020.

Bertrand BOUKAKA

banner