La France salue la libération des activistes congolais des droits humains détenus depuis des mois à la Maison d'arrêt de Brazzaville

L’ambassadeur de France au Congo, François Barateau, a salué la libération des activistes congolais des droits humains détenus depuis des mois à la Maison d'arrêt de Brazzaville pour "atteinte à la sureté intérieure de l'Etat".

«C’est une bonne nouvelle parce que la privation de liberté suscite beaucoup d’émotions », a déclaré le diplomate français, François Barateau.

Le président de la Chambre d'accusation de la cour d'appel de Brazzaville, Roger Justin Itsa a décidé de libérer mardi dernier une bonne poignée d'activistes des droits humains détenus depuis des mois à la Maison d'arrêt de la capitale congolaise.

Il s'agit principalement de Dr Alexandre Dzabana Wa Ibacka, Christ Belvy Sidney Dongui Ganga, Niati Jean River, Paka Jean Louis, Mombo Etienne et Miangouila Florian Werner détenus depuis le mois de février, et poursuivis pour "atteinte à la sureté intérieure de l'Etat".

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner