Congo – Soutien à Denis Sassou N’Guesso : Carton plein pour Pierre Mabiala à Dolisie

Sous la direction du ministre Pierre Mabiala, par ailleurs chef du département de la Mobilisation de l’électorat du candidat Denis Sassou N’Guesso, un meeting de soutien s’est tenu au stade Paul Sayal Moukila de Dolisie, samedi après-midi. L’affluence des participants a eu l’air d’un tour de chauffe annonçant les grandes joutes à venir.

La ferveur mobilisatrice née du récent voyage de Denis Sassou N’Guesso à Dolisie est loin d’être retombée. À l’approche de la campagne électorale, les populations de la capitale du Niari ont voulu marquer la constance de leur engagement vis-à-vis de Denis Sassou N’Guesso, en l’assurant de leur indéfectible soutien. Quoi de mieux pour le dire, qu’un rassemblement militant, qui a laissé converger au stade Paul Sayal Moukila, de milliers de potentiels électeurs, venu clamer haut et fort leur choix, en attendant de le conforter par les urnes, le 21 mars prochain.

Fer de lance de la mobilisation, la jeunesse a tenu à jouer pleinement sa partition, à travers son engagement pour Denis Sassou N’Guesso, raffermi auprès de Pierre Mabiala.

Pour ce meeting qui se voulait presque une répétition générale avant les grandes joutes électorales, tel un chef d’orchestre veillant sur l’harmonie de la prestation des uns et des autres, tout en en assurant la coordination, Pierre Mabila a tenu à s’assurer lui-même du positionnement des curseurs de l’encrage de son candidat. Et « même si tous les indicateurs paraissent au vert, au regard de cet enthousiasme affiché, véritable preuve d’adhésion pour Denis Sassou N’Guesso, la constance est de mise, car en matière électorale, rien n’est gagné à l’avance», a instruit Pierre Mabiala.

Le membre du bureau politique du Parti Congolais du Travail a rappelé que l’enjeu du moment appelle plus que jamais à la mobilisation de chacun et de tous, pour relever le défi de l’élection de leur candidat. En cela, en attendant l’ouverture de la campagne électorale, la constance appelle à une mobilisation permanente. À Dolisie, Pierre Mabiala entend plus que jamais marquer la cadence d’une mobilisation tous azimut.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner