Congo – Fête de l'indépendance : Message à la nation du président Denis Sassou N'Guesso

Congo – Fête de l'indépendance : Message à la nation du président Denis Sassou N'Guesso

À l'occasion de la célébration du 57eme anniversaire de l'indépendance du Congo, le président Denis Sassou N'guesso a comme de coutume, adressé un message au peuple congolais lundi à 20 heures. Dans un langage franc et direct, Denis Sassou N'Guesso a dépeint pour son pays un tableau économiquement peu reluisant, pour lequel il appelle les congolais à la ferveur patriotique, pour se sortir de cette passe difficile.

Relevant le fait que la république est une communauté indivisible et fraternelle, Denis Sassou N'Guesso a rappelé qu'au delà de la fête, le 15 août est un moment privilégié de méditation et de prospective sur la vie de la nation.

Cette nation, le président congolais en a dressé le tableau avec « franchise, vérité et sincérité, dans l’intérêt supérieur de la nation, dans l'intérêt de tous ».

Sans travestir la réalité des choses, Denis Sassou N'Guesso a reconnu que « le pays connaît des difficultés certaines. Au départ financières, ces difficultés gagnent le champ économique en général. La situation macroéconomique ne cesse de se dégrader. Tous les secteurs de l'économie nationale sont touchés par la récession ».

De part cet état de fait, l'État est désormais en panne de payement comme l'illustrent déjà les retards de salaires dans certains secteurs. Aussi, le président Denis Sassou N'Guesso appelle t-il à la compréhension des travailleurs, car, ce ne seront jamais par des grèves intempestives que les équilibres macroéconomiques seront rétablies.

Denis Sassou N'Guesso invite les congolais à « renouer avec les valeurs fondamentales que sont le travail, l'innovation, l'acceptation des réformes, la compétitivité et la rationalité ».

À problèmes exceptionnels, solutions exceptionnelles, Denis Sassou N'Guesso promet des réformes car « aucun pays n'est parvenu au développement en se détournant des valeurs de réformes ».

En dépit de la situation économique difficile, le président congolais se veut rassurant. Aussi, souligne t-il que la situation du pays est préoccupante mais, il n'y a pas de désastre insurmontable. Il n'y a pas de faillite ni de banqueroute.

Denis Sassou N'Guesso entend y remédier en comptant sur l'apport de tous, mais aussi celui d'un gouvernement efficace, afin de mettre la machine du pays en marche vers le développement. De nombreux partenaires tels le FMI se sont engagés à accompagner le Congo pour sortir de cette situation. Un programme avec le FMI entrera en vigueur dans le dernier trimestre de l'année en cours.

Enfin, le président Denis Sassou N'Guesso a rendu hommage à la Force publique qui s'acquitte de ses missions, consolidant chaque jours son caractère républicain.

S'inclinant sur la mémoire des éléments de la Force publique tombés au champ d'honneur, Denis Sassou N'Guesso a rappelé l'intérêt de la paix dont jouit tout le pays, sauf le département du Pool. Mais, a martelé le président Sassou, « la nuit ne dure jamais éternellement », tranchant que l'irresponsabilité d'un individu ne prendra jamais le dessus sur la raison de la nation, sur la sagesse du peuple. Aussi, le président Denis Sassou N'Guesso a t-il solennellement « demandé à Frédéric Binsamou de se rendre à la justice afin d’abréger les souffrances des populations innocentes ».

Le président Denis Sassou N'Guesso a conclu son message en invitant le peuple congolais, dans un élan de solidarité affirmé, à porter haut le flambeau de la liberté. « Notre destin est entre nos mains » a t-il dit.

Bertrand BOUKAKA