Dolisie : une clinique privée s'engage à procéder à l'enlèvement des déchets ménagers moyennant 5000 FCFA par famille

A Dolisie dans le département du Niari (sud), la collecte des déchets crée des opportunités. Le Centre pédiatrique première enfance, une clinique privée située sur l’avenue Général de Gaulle s'engage dans la réduction des déchets ménagers à travers l’opération « Zéro déchet » moyennant une somme de 5000 FCFA par famille.

Ces cinq dernières années, la poubelle des ménages a doublé de volume à Dolisie qui compte plus de 80000 habitants.

Cette évolution s'explique par l'apparition de nouveaux produits sur le marché et l'évolution de nos habitudes de consommation.

Les actions de prévention doivent intervenir au cours de la vie d'un produit, avant que celui-ci ne devienne un déchet.

Déchets éparpillés au sol à côté d'un sac poubelle éventré... nous avons tous vu ce triste spectacle en ville tôt le matin... la faute aux poubelles mal fermées dont les sacs débordent, ou pire, aux sacs posés au pied des conteneurs. Il n'y a pas de fatalité à ce phénomène. Il faut pour améliorer immédiatement la situation que chacun se responsabilise.

Si vous pensez qu'il vous faudrait plus de bacs, ou un bac plus grand, contactez la clinique du docteur Landa-Kaya qui redouble d’imagination pour que la ville préfecture du Niari, délaissée, reste attractive.

Dolisie est un aimant détraqué. Une ville saturée dont la crainte première est de perdre son pouvoir d’attraction. Le bien-être de ses habitants, dont le nombre ne cesse de croître dans une ville qui continue de s’étendre, n’a jamais été érigé en priorité.

Partout, les immondices s'accumulent. Au pied des poubelles, des rats se promènent dans les détritus qui s'amoncellent au sol. Dans les quartiers, les poubelles débordent. La Mairie de la troisième ville du Congo évoque une situation de crise.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner