Congo : Le gouvernement bâtit 6 ponts stratégiques à l’intérieur du pays

Les autorités congolaises ont les yeux de Chimène pour le désenclavement de l’intérieur du pays. Pour preuve la construction de six (06) ponts majeurs est déjà actée sur les rivières Ibenga et Motaba (axe Dongou-Boyele-Enyelle) dans la Likouala, Niari à Loudima (axe Loudima-Sibiti) dans la Bouenza, Lékoumou et Mpoukou (axe Sibiti-Komono) dans la Lékoumou, puis la rivière Louessé (axe Komono-Mossendjo) dans le Niari.

Le lancement de ces travaux entre dans le cadre de la campagne des travaux dits d’urgence initiés sur l’ensemble des départements du pays.

Il s’agit d’un patrimoine capital pour le bon fonctionnement d’un territoire ainsi que pour le transit des personnes et des marchandises. Leur bonne santé et leur opérabilité sont donc une priorité pour le gouvernement congolais en dépit de la crise financière qui étrangle le pays.

Initialement prévu le 20 mars dernier, les travaux du programme pluriannuel de construction des ponts sur l’ensemble du territoire national seront lancés, ce vendredi 6 juin 2020, à Loudima dans la Bouénza (sud), par le premier ministre congolais, Clément Mouamba.

La société Ampthill en charge du projet, malgré le retard enregistré du fait de l’état d’urgence sanitaire décrété au Congo, a déjà reçu de la part du ministre congolais en charge de l’Equipement et de l’Entretien routier, Emile Ouosso, les documents administratifs dont l’autorisation spéciale de facilitation d’exercice des travaux en cette période d’urgence sanitaire et la notification de l’ordre de service de démarrage des travaux.

Ce projet constitue un véritable test de la capacité de la société Ampthill à mener dans les délais de gros projets d'infrastructure au sein de notre pays.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner