Congo – Pénurie de carburant : Firmin Ayessa a rassuré le sénat

Congo – Pénurie de carburant : Firmin Ayessa a rassuré le sénat

Les sénateurs restent préoccupés par la pénurie de carburant devenue récurrente à Brazzaville. Lors de la séance des questions d'actualité au sénat, le Vice-Premier ministre Firmin Ayessa a, avec force-détails, répondu à cette question pour le compte du gouvernement.

Depuis la survenue de la crise du Pool avec notamment la destruction de certains ouvrages d'art ayant paralysé le trafic ferroviaire entre Loutété et Brazzaville, l'acheminement des produits pétroliers vers la capitale s'effectue exclusivement par route.

Cette situation a conduit à la mise en place d'une logistique lourde, afin de résorber le problème de transport du carburant depuis Pointe-Noire, et maintenir à disposition le produit à Brazzaville et dans les autres villes pour lesquelles Brazzaville sert de points de dispatching.

De nombreux aléas grippent hélas la machine et les approvisionnements ne sont toujours pas réguliers et à flux tendu, comme on le voudrait.

La réouverture du trafic sur le CFCO, au terme de la réparation des ouvrages d'art détruits ne saurait tarder, et le gouvernement s'y emploie.

« La situation est en voie de normalisation », a assuré le vice-premier ministre Firmin Ayessa.

Outre les importations de carburant et afin d'anticiper sur la demande de plus en plus forte que ne peut satisfaire la CORAF, il est envisagé la construction de deux autres raffineries à Pointe-Noire.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville