Fally ipupa condamné à 5 ans de prison ?

Le célébrissime chanteur congolais, Fally Ipupa a été traduit en justice par un opérateur culturel angolais Domingos David Tati, pour non-exécution d’un contrat de production musicale en Angola, alors qu’une somme de 30.000 US $ lui avait été versée comme acompte, selon des sources concordantes.

Selon les mêmes sources, quatre infractions sont mises à charge du chanteur de Droit Chemin, abus de confiance, extorsion de signature…

De ce fait, le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa Gombé le condamne à la restitution de la somme perçue, soit 30.000$, un paiement de dommages-intérêts évalués à 150.000$ et l’artiste encoure 5 ans de prison.

Dans cette affaire, les avocats de la partie Domingos David ont indiqué que les faits datent de 2011.

Le 28 avril 2011, leur client avait signé avec l’artiste musicien Fally Ipupa un contrat de production musicale prévoyant deux jours (20 et 21 mai) de prestations avec son groupe à Cabinda, en Angola.

Le cachet de cette prestation s’élevait à 45.000$ au profit de l’artiste qui avait reçu 30.000$ en guise d’acompte, ont-ils expliqué.

Pour donner le meilleur de lui-même dans ce spectacle, le Groupe ainsi que son leader devaient arriver à Cabinda au moins deux jours avant. Un contrat que l’artiste n’aurait pas honoré.

Edwige KISSINGER

banner