Parfait Kolelas à la cour constitutionnelle pour déposer son recours

Parfait Kolelas à la cour constitutionnelle pour déposer son recours

L’opposant congolais, Brice Parfait Kolelas, arrivé deuxième à la présidentielle du 20 mars dernier, a déposé son recours devant la Cour constitutionnelle.

Kolelas dit avoir la preuve de nombreuses irrégularités, et même s'il ne cache pas son scepticisme sur les chances de voir son recours aboutir, il aimerait convaincre la Cour que contrairement aux résultats officiels, "le président Denis Sassou Nguesso ne l'a pas emporté au premier tour".

Il évoque entre autres, plusieurs localités où des milliers de voix sensées lui revenir auraient été indûment imputées au président Denis Sassou Nguesso.

L'opposant demande aussi l'annulation pure et simple de l'élection dans l'arrondissement de Talangai, à Brazzaville, ainsi que dans l'ensemble des provinces de la Cuvette centrale et de la Likouala.

Le président Denis Sassou Nguesso a été réélu dès le premier tour lors du scrutin présidentiel de dimanche 20 mars 2016 avec 60,30 % des voix, a annoncé, jeudi 24 mars dernier, le ministre de l’intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou.

Selon le décompte officiel, Guy-Brice Parfait Kolélas arrive deuxième avec un peu plus de 15 % des suffrages, et le général Jean-Marie Michel Mokoko troisième avec environ 14 %.

Selon la loi électorale, l'opposition a quinze (15) jours après la proclamation des résultats, c'est-à-dire jusqu'au 7 avril 2016 pour présenter un recours.

Edwige KISSINGER