Congo : Le colonel Marcel Ntsourou est mort à Brazzaville

Congo : Le colonel Marcel Ntsourou est mort à Brazzaville

Le colonel Marcel Ntsourou est décédé ce vendredi matin à l'hôpital militaire de Brazzaville à la suite de maladie, rapporte BrazzaNews.

Marcel Ntsourou, son épouse et plusieurs éléments de sa garde avaient été arrêtés en décembre 2013 au terme de violents affrontements contre l’armée, qui ont fait au moins 22 morts.

L'ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité et ancien gouverneur militaire et civil de la ville pétrolière de Pointe-Noire après la guerre civile de 1997 avait été condamné en septembre à cinq ans de travaux forcés avec sursis dans l'affaire des explosions d’un dépôt de munitions de Mpila. Une condamnation alourdie après à cinq ans de prison ferme.

L'explosion avait fait officiellement 282 morts, plus de 2 300 blessés et 14 000 sans-abri, dans le quartier Mpila, à Brazzaville.

L'enquête des autorités congolaises sur les circonstances de l'explosion meurtrière avait donné lieu à une vague d'arrestations, notamment au sein des Forces armées congolaises (FAC).

Marcel Ntsourou se serait senti mal dans la nuit et aurait vomi du sang. 

Transporté en urgence à l'hopital central des armées Pierre Mobengo, il y est décédé.

L'administration pénitentiaire et le parquet de Brazzaville n'ont pas encore communiqué sur ce décès.

Pendant ce temps,  le centre ville de Brazzaville se vide, l'armée vient de boucler le perimètre de la morgue municipale de Brazzaville ou le corps sans vie du Colonel Marcel Ntsourou a été deposé ce matin.

Germaine Mapanga