Congo : le spectre de l’année blanche plane sur l’Université Marien Ngouabi

Congo : le spectre de l’année blanche plane sur l’Université Marien Ngouabi

Le face-à-face entre le gouvernement et l’intersyndicale de l’Université Marien Ngouabi de Brazzaville monte en intensité. Les étudiants ont décidé de maintenir leur grève déclenchée depuis le 1er septembre dernier.

Dans le viseur des étudiants grévistes, les inscriptions et concours bloqués pour les nouveaux bacheliers, les sessions d'examens renvoyées aux calendes grecques pour les anciens étudiants, le paiement, en bloc, de quatre mois d'arriérés de salaires.

Les étudiants appellent le gouvernement à prendre en compte les doléances des enseignants et à négocier.

Selon une source gouvernementale, les négociations sont en cours et déboucheront sur une solution qui va, à coup sûr, satisfaire toutes les parties.

Germaine Mapanga