Pointe-Noire : Ruée sur les champignons

Pointe-Noire : Ruée sur les champignons

La fin de la saison sèche est connue pour être favorable à la cueillette des champignons. A Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, cette période attire vers les forêts les friands des champignons. Nombreux ne ratent pas certains plaisirs que leur offrent les vastes forêts qui s’étendent à perte de vue. Des trésors qu’eux seuls savent trouver.

La chasse aux oiseaux terminée, en cette période où les volatiles sauvages ont déjà construit leurs nids, ils doivent maintenant se mettre à d’autres passe-temps, non moins attrayants et passionnants : la recherche des champignons qui apparaissent en cette saison, particulièrement après les premières pluies.

La cueillette bat actuellement son plein dans la ville océane. Parallèlement aux travaux des champs, habituels en cette saison, des jeunes et même des adultes se lancent à la cueillette des champignons.

Dès que leur emploi du temps le permet, de jeunes enfants descendent en groupes vers les champs. Ils y restent plusieurs heures à sillonner dans les forêts à la recherche de cette denrée rare et si délicieuse.

Difficile d’en trouver, mais les plus hardis arrivent à en cueillir jusqu’à deux ou trois kilogrammes. Pour cela, seuls les habitués des champs, qui connaissent les endroits susceptibles d’en receler, réussissent à en trouver. Il faut ratisser, avec une grande patience, centimètre par centimètre.

Revenant chez eux, ces cueilleurs se font un plaisir d’exhiber ce produit cueilli à tous ceux qu’ils rencontrent et à partager des photos sur les réseaux sociaux, avant de passer à table pour satisfaire leur gourmandise.

Germaine Mapanga