Internet : Le gouvernement veut connecter au haut débit les ménages congolais

Internet : Le gouvernement veut connecter au haut débit les ménages congolais

Sans infrastructures de base, il est impossible de moderniser un pays. C’est d’ailleurs la vision du chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso que le ministre congolais de l’économie numérique et des postes et télécommunications, Léon Juste Ibombo voudrait mettre en musique : connecter au haut débit tous les ménages congolais.

«Notre challenge est de connecter au haut débit les ménages congolais », a déclaré Léon Juste Ibombo dans une interview accordée aux Dépêches de Brazzaville.

«C’est l’objectif de la 3ème phase du Projet de couverture nationale en télécommunications (PCN). Notre bande passante est sous-utilisée. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons instruit Congo Télécom, notre opérateur public, de mettre à Brazzaville des points Wifi gratuit, dans le cadre de la démocratisation de la fibre optique, tel qu’instruit par le chef de l’Etat », a-t-il ajouté.

On rappelle que le Congo a suffisamment du haut débit pour développer les services de son économie numérique. Mais ce n’est pas assez utilisé. Jusqu’à présent le pays n’a connecté que de grandes entreprises, les fournisseurs d’accès Internet, les sociétés de téléphonie mobile, le secteur pétrolier et autres sociétés qui consomment une importante capacité.

Si l'accès à l'Internet haut débit s'est fortement démocratisé, tout le monde ne peut pas se permettre d'être connecté à domicile. Dans les grandes villes du pays, la connexion est en général plus faible et la rentabilité y est plus faible pour les opérateurs.

Enfin, relier les zones rurales plus reculées à Internet nécessite certains aménagements.

Les jeunes (15-24 ans) représentent près du quart des utilisateurs d'Internet. Ils constituent la frange de la population la plus connectée au Congo.

Au Congo, la connexion Internet se fait du travail, de l’école, de l’université où depuis des espaces publics.

Germaine Mapanga