Congo – Crise du Pool : Le roi Makoko brandit la menace du « Nkwembali »

Congo – Crise du Pool : Le roi Makoko brandit la menace du « Nkwembali »

L'audience accordée aux sages et notables du Pool, mardi 3 octobre, au Palais du peuple, par le président Denis Sassou N'Guesso, a été un moment riche en engagements en faveur de la paix. Dépositaires du pouvoir ancestral, le roi Makoko y a également lancé un sévère avertissement.

« Si ces enfants « égarés » retranchés dans le département du Pool depuis plus d’une année ne renoncent pas à la violence pour regagner la nation dans la tranquillité, les foudres du Nkwembali s’abattront sur eux sans délai », a averti sa majesté Auguste Ngampio dans un message lu par sa délégation.

Par enfants « égarés », le roi Makoko faisait allusion aux ninjas-nsiloulous, adeptes de Frédéric Bintsamou, qui ont pris les armes au nom d’une revendication politique difficile à cerner.

Dans la royauté Téké, dont fait partie intégrante le département du Pool, - le dépositaire du pouvoir Téké résidant à Mbé, dans le district de Ngabé, - le Nkwembali, totem et esprit divin, incarne au plan moral et culturel, l’essentiel de la norme sociale à la violation de laquelle le contrevenant s’expose aux pires réprimandes, aux inexcusables châtiments.

Bertrand BOUKAKA