Okombi Salissa refuse de conquérir le pouvoir par les armes

Watch the video

Okombi Salissa refuse de conquérir le pouvoir par les armes

Le candidat malheureux à la présidentielle du 20 mars dernier au Congo, André Okombi Salissa a refusé, sur les antennes de RFI, de conquérir le pouvoir par les armes.

«Je ne suis pas dans le schéma de ceux qui pensent conserver le pouvoir ou le conquérir par les armes », a déclaré M. Okombi qui appelle au dialogue inclusif pour ramener la paix au Congo.

«Si un juge d'instruction me convoque, je constituerai un conseil qui répondra à la place. Le pouvoir est en train de divertir le peuple », a ajouté l’ex ministre de Sassou Nguesso qui vit caché depuis huit mois pour des raisons de sécurité.

«En si peu de temps, le pouvoir a fait plus de cent fois pire que le régime du président Pascal Lissouba que nous avons combattu, c'est ce qui explique d'ailleurs ma prise de distance de ce système», a-t-il soutenu.

Les autorités de Brazzaville affirment avoir trouvé des armes au domicile de son épouse. André Okombi Salissa est soupçonné de détention illégale d’armes et munitions de guerre, et tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.

Cliquez sur la photo pour écouter l’intégralité de cette interview sur RFI.

Edwige KISSINGER