Gabon : L’opposition en colère dénonce le projet de révision de la Constitution visant à faire du pays une monarchie

Gabon : L’opposition en colère dénonce le projet de révision de la Constitution visant à faire du pays une monarchie

Au Gabon, l'opposition radicale est en colère. Elle dénonce le projet de révision de la Constitution visant à faire du Gabon une monarchie. Projet révisé et adopté par le Conseil des ministres du 28 septembre dernier.

La modification de l'article 8 conférera désormais tout le pouvoir exécutif au président de la République. Idem pour l'article 36 qui dépouille l'Assemblée nationale de certaines de ses prérogatives.

D'où les accusations de vouloir instaurer une monarchie au Gabon.

L'article 9 conforte ces craintes, puisqu'il maintient le mandat présidentiel à sept ans, renouvelable autant que faire se peut comme c'est le cas actuellement.

Samedi, c'est l'opposant Jean Ping qui a demandé à la population de se mobiliser contre l'adoption de la nouvelle Constitution, car elle vise à transformer la République en un royaume.

«Vous savez donc ce qui vous reste à faire », a-t-il lancé avant d’ajouté une consigne déjà donnée le 18 août dernier à Libreville « ne venez donc pas me demander des ordres que vous avez déjà reçus ».

Pour le porte-parole du gouvernement gabonais, Alain Claude Bilie By Nze, « Ce ne sont que des propositions. Les parlementaires pourront les modifier ».

Le texte n'a pas encore été discuté au Parlement qui doit l'adopter, en principe, avant les législatives d'avril 2018.

Germaine Mapanga / Les Echos du Congo Brazzaville