Togo : L'opposition refuse un référendum sur une modification de la Constitution

Togo : L'opposition refuse un référendum sur une modification de la Constitution

L'opposition togolaise refuse un référendum sur une modification de la Constitution qui permettrait au président togolais, Faure Gnassingbé de se présenter aux scrutins de 2020 et de 2025.

Les 14 partis d'opposition vont braver cette décision qu'ils jugent illégale.

Le mercredi 18 et jeudi 19 octobre 2017, ils battront pavé dans les rues de Lomé, confirme Jean Pierre Fabre, le patron de l'opposition : « Nous organisons des manifestations pour montrer à la face du monde que notre pays est en crise, et nous ne quitterons pas la rue tant que nous n’aurons pas obtenu satisfaction. Le subterfuge que tentent le ministre et l’administration territoriale ne nous émeuvent guère. »

Le ministre de l'Administration Territoriale, Payadowa Boukpessi ne veut plus revoir les images du 5 octobre : une manifestation marquée par des casses et des violences.

Du lundi au vendredi, les manifestations sont interdites, l'opposition ne peut faire que des meetings. Les marches devront avoir lieu le week-end.

Germaine Mapanga