RDC : Plus de 40 000 enfants travaillent dans les mines (l’Unicef)

RDC : Plus de 40 000 enfants travaillent dans les mines (l’Unicef)

Plus de 40 000 enfants travaillent dans les mines au sud de la RDC, d’après les chiffres du Fonds des Nations unis pour l’enfance (l’Unicef).

Âgés de 3 à 17 ans, ces enfants s’adonnent à des tâches telles que le lavage des minerais, le creusage dans les remblais, le ramassage, le triage et le transport des minerais. Une situation qui nuit fortement à leur santé et leur éducation.

Le gouvernement a-t-il pris en compte les critiques de la communauté internationale à ce sujet ?

Le ministre d’État en charge de l’Emploi et de la Prévoyance sociale, Lambert Matuku Memasa a annoncé le 30 août dernier à Kinshasa, que le pays s’engageait à éliminer le travail des enfants dans le secteur minier d'ici à 2025.

L’annonce a été faite en présence de plusieurs membres du gouvernement lors d’un atelier de validation de la nouvelle stratégie nationale visant à lutter contre le travail des enfants dans les mines artisanales de cobalt en RDC.

Un plan d’action national afin d’éliminer le travail des enfants en RDC avait déjà été élaboré en 2011, mais il n’a jamais été adopté de manière officielle par l’État.

Selon l’Unicef, près de 158 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent dans le monde. Un tiers sont employés en Afrique subsaharienne, soit 69 millions.

Parmi les enfants, ce sont les adolescents entre 15 et 17 ans qui effectuent les travaux les plus dangereux, indique un rapport de l’OIT publié en 2015.

Germaine Mapanga