Gabon : Ali Bongo s’est octroyé le Bac grâce au coup de pouce de l’Elysée

Watch the video

Gabon : Ali Bongo s’est octroyé le Bac grâce au coup de pouce de l’Elysée

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba semble avoir dans son ADN la tricherie comme comportement admis et intégré dans les gênes en complicité avec les réseaux de la France-Afrique. Les téléspectateurs du monde entier qui ont suivi le dernier numéro de "Complément d’enquête" intitulé « Le clan Bongo : une histoire française » diffusé jeudi 6 juillet sur les antennes de France 2 sont tombés des nues avec le lot de révélations fracassantes sur le locataire du palais du Bord de mer, notamment la marchandisation effectuée par son feu père Omar Bongo Ondimba pour l’obtention de son baccalauréat.

Le plan de communication de l’équipe présidentielle vire à une opération éhontée qui met en mal la représentation du sommet de l’Etat gabonais. Ce portrait inachevé de 52 minutes d’Ali Bongo, incriminé de fraude électorale et de dictature sanguinaire par ses opposants, signé Donatien Lemaître et Laurent Dy, révèle la supercherie qui a emmené Omar Bongo à influencer l’Elysée pour l’obtention de son baccalauréat. Cette famille qui est aux commandes du pays depuis 50 ans en discontinue s’était déjà distinguée dans les années 70 avec les réseaux françafricains pour voiler les tares scolaires de leur fils adoptif.

Pour l’obtention du baccalauréat d’Ali Bongo, élève très médiocre, Omar Bongo a usé de sa malice légendaire pour voir couronner son fils d’un succès déshonorant.

Finalement, le faux, la fraude sont ancrés dans la famille Bongo-Ondimba. De l’acte de naissance multiple et querellé, écumé de falsifications administratives répétées, en passant par l’obtention du bac, de la maîtrise et du doctorat à la Sorbonne sous commandes, celui qui se force d’incarner la présidence de la République gabonaise est frappé par le saut de l’inexactitude réelle des résultats scolaires.

Cliquez sur la photo pour lire la vidéo.

Edwige KISSINGER