Gabon Télévision annonce la mort du président Ali Bongo

Gabon Télévision annonce la mort du président Ali Bongo

Dur dur de ne pas confondre les deux présidents Ali et Omar Bongo qui totalisent tous deux pas moins de 50 ans de règne sans discontinuité sur le Gabon. C’est la douloureuse bourde qu’a commise Gabon Télévision, la chaîne publique gabonaise par la voix de sa présentatrice du 23h, mercredi soir. Au lieu de parler de l’anniversaire de la mort d’Omar Bongo, décédé au pouvoir, la journaliste a plutôt annoncé celle d’Ali Bongo Ondimba "décédé" il y a huit ans !

La jeune journaliste a annoncé la mort d’Ali Bongo à Barcelone (Espagne). Confondant ainsi les faits avec ceux d’un autre président Bongo, le père d’Ali Bongo, décédé après 42 ans de pouvoir sans partage.

Une bourde qui n’est pas passée inaperçue chez les internautes et auprès des rares fidèles spectateurs de cette chaîne publique qui proposait même à l’occasion de l’anniversaire de la mort du père d’Ali Bongo, une série de reportage sur ce patriarche de la françafrique qui a dirigé le Gabon en instaurant le parti unique en 1968 avant d’être contraint de concéder le retour au multipartisme après de violentes émeutes en 1990.

Le directeur de la télévision nationale, Mathieu Koumba est monté sur le plateau pour présenter les regrets et les sincères excuses de sa chaîne au président gabonais, à sa famille et au peuple gabonais.

Wivine Ovandong, la jeune journaliste à l'origine du lapsus, a reçu une demande d'explication suivie d'une interdiction d'antenne jusqu'à nouvel ordre.

Journaliste-reporter depuis 2014, Wivine venait seulement de passer sa première semaine à la présentation des journaux télévisés. Elle craint pour son avenir à la présentation.

Germaine Mapanga