Mali : la France restera engagée, selon Emmanuel Macron

Mali : la France restera engagée, selon Emmanuel Macron

Moins d'une semaine après son entrée en fonctions, le nouveau président français, Emmanuel Macron est arrivé ce vendredi sur la base de Gao dans le nord du Mali, pour son premier déplacement en Afrique, afin de donner une nouvelle dimension à l'engagement militaire de la France, présente depuis quatre ans pour lutter contre les jihadistes.

Le successeur de François Hollande a pris l’engagement de poursuivre l'engagement de la France au Sahel.

« La France continuera à être à vos côtés. Elle est engagée depuis le début à vos côtés et ce que je suis venu ici vous dire, de manière très claire, c'est qu'elle continuera à l'être, de la même manière », a déclaré Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse commune avec son homologue malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).

«La détermination de la France sera complète à vos côtés pour la sécurité non seulement du Mali mais du Sahel, en continuant l'engagement de nos forces, en continuant à nous engager aussi dans une feuille de route diplomatique et politique », a-t-il ajouté.

Le nouveau président français a précisé qu'il voulait renforcer le partenariat avec l'Allemagne pour la sécurité du Mali et qu'il en avait parlé avec la chancelière Angela Merkel.

Au total, 1600 militaires français vivent et travaillent désormais sur la base de Gao Plusieurs groupes terroristes font désormais front commun au sein du groupe de soutien à l’islam et aux musulmans et multiplient les attaques dans le centre du pays. Les armes circulent toujours.

Les pays de la région s'organisent, mais l'ennemi est fugace, et se joue des frontières.

Le renseignement français estime à 400 le nombre de terroristes dans la zone Sahel-Sahara.

Germaine Mapanga