RDC : Embuscade meurtrière pour les renforts policiers dépêchés à Kananga, 42 tués

RDC : Embuscade meurtrière pour les renforts policiers dépêchés à Kananga, 42 tués

Après le massacre des leurs imputé aux forces régulières, les adeptes de Kamuina Nsapu n'ont pas désarmé. Leur dernier fait d'armes a laissé 42 policiers au sol.

En République démocratique du Congo, les autorités provinciales du Kasaï annoncent une embuscade contre des policiers. 42 d'entre-eux auraient été tués par des hommes armés qui ont été identifiés comme étant des membres de la milice Kamuina Nsapu.

L'attaque qui a eu lieu sur la route entre Tshikapa et Kananga serait la plus meurtrière menée à ce jour dans cette région secouée par l'insurrection des adeptes du chef traditionnel Kamuina Nsapu, tué en août dernier.

Vendredi dans la matinée, un convoi de deux véhicules qui transportait des policiers venus de Kinshasa aurait été attaqué par une centaine d'assaillants se réclamant de la milice locale Kamuina Nsapu.

Ces hommes auraient profité du fait qu'un véhicule du convoi s'était embourbé pour l'attaquer. Ils auraient décapité 42 policiers. Six auraient eu la vie sauve, en parlant la langue de la région, le tshiluba.

Les armes des policiers ainsi que les deux véhicules auraient été récupérés par les assaillants.

Le gouverneur du Kasaï Alexis Nkande Myopompa confie que des enquêtes sont en cours.

D'après l'ONU, 400 personnes ont été tuées et 200 000 déplacées dans la région depuis la mort du chef traditionnel Kamuina Nsapu.

Benoît BIKINDOU