RDC: l'opposition peine à désigner son nouveau chef

RDC: l'opposition peine à désigner son nouveau chef

Après la mort d’Étienne Tshisekedi, le Rassemblement de l'opposition a du mal à se trouver un nouveau leader.

Le Rassemblement avait promis aux évêques de la Cenco, médiateurs dans la crise congolaise, de désigner le président du conseil des sages dans les 48h. Il n'en a pas été le cas à l'expiration du délai.

Mardi soir, une nouvelle réunion a eu lieu, mais l’opposition est toujours très loin d’un consensus. L'UDPS, qui n'avait jusqu’ici pas présenté de candidat, revendique ce poste en plus de la primature.

Avant la réunion du mardi 21 février, il y avait six candidats déclarés et déjà des problèmes en vue. Chaque composante devait proposer un nom, mais la Dynamique de l'opposition, déjà divisée, en avait deux : Martin Fayulu de l'Ecidé et Joseph Olenghankoy des Fonus.

Le G7, estimant être l'autre poids lourd du Rassemblement après l'UDPS, voyait de son côté en son candidat Pierre Lumbi, le candidat légitime.

Arrielle KAMBISSY