Le Maroc revient dans l'Union africaine après une absence de 33 ans

Le Maroc revient dans l'Union africaine après une absence de 33 ans

L'Union africaine (UA) a validé lundi, lors de son 28e sommet à Addis-Abeba en Ethiopie, la demande de réintégration du Maroc après une absence de 33 ans.

«Il est beau le jour où l’en rentre chez soi, après une trop longue absence ! Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé », a déclaré le roi Mohammed VI devant le sommet des chefs d’État de l’Union africaine (UA), ce mardi 31 janvier.

«Je rentre enfin chez moi, et vous retrouve avec bonheur. Vous m’avez tous manqué», a-t-il poursuivi.

Ce retour du Maroc au sein de l’UA a été salué par Jean-Claude Gakosso, ministre congolais des Affaires étrangères :

« Je crois que cette décision relève de la maturité. Parce que le retour du Maroc est un événement très attendu. Voilà une grande nation qui compte parmi les fondateurs de notre Union, qui s'est retrouvée pendant de trop longues années en-dehors de l'Union africaine, alors qu'elle est présente sur le terrain, dans la plupart des pays, par ses investissements, par des interventions diverses ».

«Il était temps que le Maroc revienne dans sa famille naturelle. Les chefs d'Etat lui ont fait comprendre que même s'il y a des problèmes, il vaut mieux les résoudre en famille. Le président Sassou a fait une brillante intervention, en rappelant l'histoire, le rôle que le Maroc a joué aux premières heures de ce qui est devenue l'Union africaine. L'opinion la plus partagée ici à Addis Abeba, c'était d'accueillir le Maroc à bras ouverts. C'est un événement qu'il faut saluer », a conclu Jean-Claude Gakosso.

Germaine Mapanga