Cameroun - Crash de l'hélicoptère de l’armée : Une panne technique serait à l'origine de la catastrophe

Cameroun - Crash de l'hélicoptère de l’armée : Une panne technique serait à l'origine de la catastrophe

Selon un communiqué du gouvernement camerounais, c’est une panne technique qui est à l’origine du crash de l'hélicoptère de l'armée camerounaise dimanche à Madide, un village situé à environ à 9 km de Bogo, dans le département du Diamaré, région de l’Extrême-nord.

Tous les 4 occupants notamment un général de brigade, un colonel et deux lieutenants, ont trouvé la mort dans cet accident.

L’hypothèse de la piste terroriste qui aurait visé les officiers camerounais est écartée, même si ceux-ci rentraient d’une mission de supervision de leurs troupes sur le terrain. Des troupes qui sont engagées contre la secte islamiste nigériane, Boko Haram. 

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que l'appareil qui a perdu sa puissance de propulsion a chuté soudainement, au moment où les pilotes tentaient de le poser dans une clairière.

Les corps des quatre victimes, à savoir, celui du général de brigade Jacob Kodji, Commandant de la 4e région militaire inter armées, du colonel Kameni Alphonse, commandant de la 4e région de gendarmerie, du lieutenant Chinda Brice, pilote d'hélicoptère et lieutenant Ngrassou Souloukna Basile, mécanicien copilote, ont été un temps placés à la morgue de l’hôpital militaire de la 4e région puis acheminés vers la base 101 de Yaoundé.

Dans la capitale camerounaise, ces officiers recevront les honneurs de la république dans les prochains jours, lors de leurs obsèques dont la date n’est pas encore connue.

Bertrand BOUKAKA