Gabon : Un ministre accusé d’avoir détourné 500 milliards de francs CFA placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt

Gabon : Un ministre accusé d’avoir détourné 500 milliards de francs CFA placé sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt

L’ancien ministre gabonais de l’Économie, Magloire Ngambia aurait été placé hier sous mandat de dépôt à la maison d’arrêt de Libreville. Il aurait détourné plus de 500 milliards de francs CFA.

Ministre à deux reprises sous le premier septennat d’Ali Bongo, Magloire Ngambia aurait indiqué avoir bénéficié de la complicité de quelques personnalités bien en vue sur la scène politique et la haute administration gabonaise.

L’incarcération de l’ancien ministre de l’Économie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme et ancien ministre de la Promotion des investissements, des Transports, des Travaux publics, de l’Habitat, du Tourisme et de l’Aménagement du territoire est intervenue après son audition, 48 heures plus tôt, par les services de la Direction générale des recherches (DGR).

Magloire Ngambia a ainsi été entendu au même titre et un peu avant son ancien collègue, Etienne Ngoubou, locataire du ministère du Pétrole, limogé le 9 janvier et hué copieusement par ses collaborateurs à son départ de son cabinet de travail.

Blaise Wada, membre du bureau politique du PDG,  parti au pouvoir a subi le même sort. Il a été inculpé pour détournement de deniers publics. Un crime prévu et puni par  l'article 141 du Code pénal.

Une petite lueur d’espoir chez les gabonais, exaspérés par l’impunité flagrante caractérisant le système Bongo depuis cinq décennies.

Germaine Mapanga