Burkina-Faso – Justice : Liberté provisoire pour de nombreux putschistes de septembre 2015 

Burkina-Faso – Justice : Liberté provisoire pour de nombreux putschistes de septembre 2015 

Le colonel Mamadou Bamba, l’officier putschiste qui avait annoncé le coup d’État en septembre 2015, a été remis en liberté provisoire.

Le médecin-colonel Bamba était détenu depuis un an à la maison d’arrêt et de correction des armées (Maca) pour son implication dans le putsch manqué de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Surnommé le ''nouveau journaliste'', cet officier avait fait son apparition le 17 septembre à la télévision nationale du Burkina pour annoncer la dissolution du gouvernement de transition et du Conseil national de transition. Il avait ensuite lu la quasi-totalité des communiqués, au nom du Conseil national pour la démocratie (CND).

Après la mise en échec du coup d’état, le colonel Mamadou Bamba avait été arrêté par la gendarmerie, ainsi que plusieurs autres officiers de l’ex-garde prétorienne de Blaise Compaoré.

Près d’une centaine de personnes ont été inculpées pour leur implication présumée dans le putsch manqué, dont près de la moitié bénéficie à ce jour de liberté provisoire.

Bertrand BOUKAKA