RDC: La France s’oppose à la candidature de Joseph Kabila

RDC: La France s’oppose à la candidature de Joseph Kabila

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault a exhorté le président Joseph Kabila à respecter la Constitution et à ne pas se représenter à la présidentielle.

«Il faut absolument que la Constitution soit respectée, qu'une date soit fixée pour les élections et que le dialogue national qui a été engagé ait vraiment lieu. Quant à M. Kabila, il n'a pas le droit de se représenter, c'est la Constitution. Donc il faut qu'il donne l'exemple », a déclaré le patron de la diplomatie française sur la chaîne TV5 Monde lundi soir 3 octobre.

En marge d'un déplacement à Dar Es Salam, la capitale tanzanienne. Joseph Kabila a évoqué notamment les élections à venir dans le pays, sans pour autant trancher sur la question cruciale du report des élections.

«Les élections pourront se tenir cette année ou un autre jour ». C'est ce qu'a déclaré à la presse, en swahili le président sortant Joseph Kabila. Avant d'ajouter que « tout dépendra des travaux du dialogue qui se poursuivent à Kinshasa ».

Une déclaration à prendre avec des pincettes tant le sujet est explosif en République démocratique du Congo. L'opposition, en effet, accuse Joseph Kabila de vouloir repousser l'organisation de la présidentielle pour se maintenir au pouvoir au-delà de son deuxième et dernier mandat.

Germaine Mapanga