RDC – Troubles des 20 et 21 septembre : Kinshasa enterre ses morts

RDC – Troubles des 20 et 21 septembre : Kinshasa enterre ses morts

Les obsèques officielles des personnes décédées lors de la marche de l'opposition à Kinshasa les 20 et 21 septembre vont débuter le 7 octobre, ainsi en a décidé le gouvernement provincial de Kinshasa.

Des cultes d’action de grâce seront organisés dans trois sites, repartis selon les confessions religieuses.

L’exécutif provincial a appelé les familles des victimes dûment enregistrées à passer au ministère provincial des Affaires sociales et Actions humanitaires pour le retrait des frais funéraires, dont le montant n’a pas été révélé.

Le gouverneur André Kimbuta a par ailleurs assuré l’opinion sur les dispositions prises pour l’inhumation des victimes. «L’exécutif provincial met gratuitement à la disposition des familles des sépultures à la Nécropole ''entre ciel et terre'' dans la commune de la N’sele.» 

Le bilan de ces événements diverge selon les sources. Au moins trente-deux personnes ont été tuées, selon un bilan officiel établi par la Police nationale congolaise.

De son côté, l’UDPS, l’un des principaux partis qui avaient appelé à manifester, évoque un bilan plus lourd de cent morts.

Selon la haute commissaire adjointe aux droits de l'Homme, Kate Gilmore, le bilan est de 49 civils tués et 127 blessés. Quatre policiers ont aussi été tués, selon l'ONU, qui a par ailleurs exigé une enquête indépendante.

Bertrand BOUKAKA