France : Paris fascine toujours les touristes

France : Paris fascine toujours les touristes

La capitale française à la côte. Malgré les attentats et les craintes qui y sont associées, le contexte économique difficile, des habitants peu accueillants et un coût de la vie qui figure parmi les plus élevés au monde, Paris reste la ville la plus visitée au monde.

Cet été encore, l’atmosphère romantique de la ville lumière, sa cuisine, ses boutiques de luxe, les Champs Elysées (la plus belle avenue du monde) et ses monuments ont fait rêver américains, britanniques, chinois, japonais.

Beaucoup d'Africains n'ont pas encore les moyens de voyager à l'extérieur du continent. N'empêche, ils sont de plus en plus nombreux à s'offrir des voyages de découverte en Europe, en Amérique ou vers d'autres destinations. Sur les 84,7 millions de touristes qu'a accueillis l'Hexagone, 2,1 millions sont africains. Les hôteliers reçoivent, eux, de manière ponctuelle des familles aisées du Congo-Brazzaville, du Mozambique, du Kenya, de Namibie, du Botswana, du Gabon, du Nigeria… Cette clientèle vient de temps en temps pour faire du shopping, se montrer.

 

L'obtention du visa est une des barrières entre la France et les pays d'Afrique. Les autorités réclament plusieurs justificatifs aux demandeurs (conditions du séjour, moyens financiers…) et le traitement du dossier peut durer des mois. Il est très compliqué pour un Africain de se rendre en Europe même pour un court séjour ou pour une réunion de travail. L'Union européenne protège ses frontières contre l'immigration, mais en contrepartie elle se prive d'une clientèle touristique.

L’emplacement de Paris au cœur même de l’Europe en fait aussi un lieu d’escale privilégié, d’autant que le pays est desservi par de nombreux aéroports disséminés sur tout le territoire.

Sur les 85 millions d’étrangers qui auront visité la France cette année, 20 millions n’y auront passé qu’une nuitée car la France demeure un lieu de passage pour beaucoup d’Européens qui continuent parfois leur voyage ailleurs. Ce secteur économique essentiel représente plus de 13% du PIB de la ville et 500.000 emplois à l’échelle régionale. Certaines difficultés administratives ont aussi été levées cette année car le nombre de visas touristiques a augmenté de 17 % depuis le début de l’année.

Récemment, Anne Hidalgo, la Maire de Paris, a dévoilé le film de promotion « Paris je t’aime » qui a pour but de relancer la fréquentation touristique. Réalisé par Jalil Lespert, il met en lumière le dynamisme de Paris en 2016 à travers des portraits des Parisiens et des visiteurs.

Enfin, nonobstant le terrorisme qui ternit l’image de la ville, Paris reste toujours Paris et occupe toujours la première place dans le classement des destinations touristiques.

Jacques Jarele SIKA