Gabon : Ali Bongo négociait son départ dimanche, selon Robert Bourgi

Gabon : Ali Bongo négociait son départ dimanche, selon Robert Bourgi

Selon l’avocat français, un des rouages essentiels de la Françafrique, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba cherchait une porte de sortie dimanche, parce qu’il sait qu’il avait perdu la présidentielle de la veille.

« A l’intérieur comme à l’extérieur du pays, tout le monde sait Jean Ping a gagné la présidentielle. Je puis vous dire que, parce que je le sais, dimanche, Ali Bongo négociait son départ. Mais les nervis qui sont autours de lui en ont empêché », a déclaré Robert Bourgi sur le plateau de France 24.

«Ce sont les faucons du palais qui ont dissuadé Bongo de reconnaître sa défaite, en réussissant à le convaincre à tripatouiller les résultats pour renverser la tendance en sa faveur », a ajouté Robert Bourgi.

Robert Bourgi a appelé ensuite la communauté internationale, à envoyer au Gabon des émissaires européens, africains et américains pour « faire pression » sur Ali Bongo afin qu’il cède son fauteuil à celui qu’il estime être le vrai vainqueur de la présidentielle, Jean Ping.

Germaine Mapanga